Impression 3D dans la cosmétique et parfumerie

Dans le domaine de la cosmétique et de la parfumerie, l’intégration de la technologie d’impression 3D a apporté une transformation significative aux méthodes de fabrication traditionnelles en proposant une solution rentable et efficace du prototypage des récipients à leur personnalisation pour la création de produits visuellement saisissants.

Prototypage rapide

Coûts et délais réduits

Design complexes et personnalisés

Améliorer l’agilité dans le développement des produits

L’impression 3D présente plusieurs bénéfices durant l’étape de prototypage et de vérification pré-outillage. Cette technologie facilite la concrétisation rapide des concepts durant les périodes de créativité, ce qui est idéal pour la communication d’idées au sein d’une équipe ou la présentation d’un produit à un client. Ainsi, l’impression 3D devient un outil précieux lors des phases de développement et de personnalisation de produits, représentant un avantage considérable dans l’industrie du luxe où la personnalisation à grande échelle est cruciale.

Les produits cosmétiques, notamment les soins de la peau, exigent des emballages de premier ordre afin de maintenir l’efficacité des produits. L’utilisation de l’impression 3D permet aux marques de concevoir des prototypes afin d’évaluer la justesse, la forme et la fonctionnalité de leurs emballages avant de se lancer dans la fabrication à grande échelle, garantissant également l’intégrité de la conception.

L’outillage pour les lignes de conditionnement et de remplissage

Il est important de se rappeler que l’univers de la cosmétique et de la parfumerie est avant tout celui de l’imaginaire. Dans ce secteur, il est crucial de se démarquer. Cependant, le dilemme entre les possibilités offertes, la faisabilité, et les coûts associés pose des défis, notamment en conciliant les attentes des clients avec des solutions réalistes.

Il s’agit de concrétiser les designs imaginés par les équipes créatives tout en garantissant la faisabilité de leur production industrielle en grandes quantités. De plus, les techniques traditionnelles sont coûteuses et laborieuses. Par exemple, les moules verrier peuvent coûter jusqu’à 100 000 €, rendant les investissements pour de petites productions particulièrement onéreux alors même que les éditions limitées sont d’une importance capitale pour la parfumerie par exemple.

Outre la création facilité de prototypages réalistes voire ultra-réalistes avec des technologie telle que la PolyJet de Stratasys, l’impression 3D joue également un rôle important pour l’adaptation de l’outillage et des pièces de lignes de production.

Appliquée à la production de pièces et d’outils, l’impression 3D augmente l’efficacité des processus de fabrication de cosmétiques et de parfums et permet une adaptation rapide des lignes de production aux nouvelles tendances et formes ainsi qu’à l’évolution de la demande des donneurs d’ordres pour les fabricants.

Le potentiel de l’impression 3D est régulièrement mise en évidence pour révolutionner l’agilité des lignes de production. Dans ce secteur d’activité, la multitude de design des récipients et notamment des flacons, entraîne nécessairement la création de nouveau support pour le déplacement des produits sur les lignes de remplissages. Ces godets à façon peuvent être simplement imprimés au plus près des lignes de production et dans des délais très courts. Par exemple, l’entreprise l’Oréal a réussi à réduire de 33% ses coûts de production de godets et à réduire de 66 % les temps de production de ces outillages.

Pour un autre type d’application, LUSH a investi dans l’impression 3D notamment pour concevoir des moules, de l’outillage et produits finis. Les solutions de l’impression 3D mise en place lui ont permis de concevoir des moules pour le formage de ses savons. De l’idée à la réalisation des produits, il a fallu moins de 24h à l’entreprise pour débuter la production des savons.

Des créations sans limite pour le packaging et la personnalisation

Un prototype de flacon de parfum imprimé en 3D, à droite, et le produit fini de L’Oréal

L’incorporation de l’impression 3D dans la conception des flacons de parfum permet non seulement de réaliser des motifs complexes et minutieux, mais offre également aux marques une souplesse accrue pour développer des produits uniques et personnalisés.

Cette approche novatrice a attiré l’attention des passionnés de mode et a également établi l’impression 3D comme un moteur de changement dans l’évolution de l’emballage des parfums.

Avec l’évolution continue de la technologie, il est probable que de plus en plus de marques explorent et adoptent l’impression 3D pour repousser les frontières de la créativité dans la conception d’articles de luxe tels que les flacons de parfum.

L’intégration de la technologie d’impression 3D dans la conception des flacons de parfum représente un véritable changement de paradigme dans l’industrie du luxe. Outre l’attrait immédiat des designs visuellement frappants, l’impression 3D offre un niveau de personnalisation et de complexité auparavant inaccessible avec les méthodes de fabrication traditionnelles. La précision et le souci du détail de cette technologie rehaussent non seulement l’esthétique du produit, mais le transforment en une pièce d’art de collection unique.

La personnalisation, un aspect essentiel de l’impression 3D, permet aux consommateurs de développer un lien plus intime avec le produit, en accord avec la tendance croissante des expériences de luxe personnalisées et uniques.

De plus, l’impact environnemental de l’impression 3D par rapport aux processus de fabrication traditionnels ne peut être ignoré. En réduisant potentiellement les déchets de matériaux et la consommation d’énergie, les marques qui adoptent l’impression 3D peuvent se positionner comme des acteurs soucieux de l’environnement, attirant ainsi une clientèle de plus en plus attentive à la durabilité.

15 flacons uniques ont été créés pour le parfum Flowerbomb en édition limitée imprimé en 3D de Viktor&Rolf.

Intégration d’éléments imprimés en série en 3D dans les produits cosmétiques

L’un des produits cosmétiques les plus réussis dans sa version imprimée en 3D est le mascara. C’est la marque Chanel qui, en 2017, a lancé le premier mascara avec une brosse imprimée en 3D grâce à la technologie SLS.

La brosse de ce mascara, équipé de micro-cavités et d’un design unique, irréalisable en fabrication traditionnelle, permet d’absorber la matière afin de la déposer dans la quantité la plus juste.

L’impression 3D a permis à la marque de cosmétique l’impression en série de ces brosses à plus de 50 000 exemplaires par jour, sans outillages.

Découvrez nos cas d’applications

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Posez vos questions à nos experts

Appelez-nous dès à présent au 02 30 96 36 84 ou complétez notre formulaire

Contactez-nous
ВП