Laboratoires et centres de recherche

Dans le domaine de l’exploration scientifique, l’impression 3D ouvre de nouvelles frontières et fournit aux chercheurs des outils puissants pour repousser les limites de la connaissance. Sa capacité à fabriquer des objets complexes et personnalisés avec précision et rapidité s’est avérée inestimable dans un large éventail d’applications scientifiques.

Des outils polyvalents pour un large éventail d’applications de niche

De la création d’équipements et de prototypes de laboratoire complexes à la génération de modèles anatomiques et à l’amélioration des capacités expérimentales, l’impression 3D révolutionne la façon dont les scientifiques abordent leur travail. 

Les utilisations de l’impression 3D au sein des laboratoires et des centres de recherche sont multiples : allant de la conception d’instruments de laboratoire sur mesure à la transformation des process dans des domaines tels que la médecine ou la biologie.

 

Fabrication des équipements personnalisés de laboratoire

 

L’impression 3D présente l’avantage notable de pouvoir fabriquer sur mesure des équipements et des outils de laboratoire à la demande. Les méthodes traditionnelles de fabrication se heurtent souvent à des difficultés pour satisfaire les exigences uniques des expériences scientifiques, entraînant ainsi des délais d’approvisionnement prolongés et des coûts élevés. Grâce à l’impression 3D, les chercheurs ont la possibilité de concevoir et de produire des équipements spécialisés parfaitement adaptés à leurs besoins spécifiques.

Qu’il s’agisse de supports pour tubes à essai, de récipients de réaction, d’adaptateurs pour microscopes ou de dispositifs expérimentaux, l’impression 3D permet un prototypage rapide et des cycles d’amélioration, ce qui permet aux scientifiques d’optimiser leurs processus expérimentaux et d’accélérer les avancées dans la recherche.

La méthode SLS utilisant le polyamide PA12 permet aux scientifiques et aux ingénieurs de créer rapidement des prototypes et des composants précis pour les expériences et la recherche. Grâce à cette technologie, il est possible de tester et d’itérer rapidement les conceptions, ce qui est crucial dans des domaines en pleine évolution tels que la robotique, ou la nanotechnologie.

Reproduction simple de structures complexes

 

Les recherches scientifiques impliquent fréquemment l’exploration de géométries et de structures complexes. Avec les techniques de fabrication traditionnelles, la réalisation de conceptions aussi élaborées peut s’avérer ardue, coûteuse et chronophage.

Néanmoins, l’impression 3D a apporté une transformation significative à cet égard dans la recherche scientifique. Grâce à l’impression 3D et ses technologies, il est désormais possible de reproduire des structures naturelles ou artificielles aux géométries complexes.

L’ingénierie tissulaire ou l’analyse biologique peut désormais se travailler sur des modèles scientifiques au plus proches du réel pour une analyse plus fine du fonctionnement. Dans ce domaine, les technologies SLS ou PolyJet sont des outils précieux. Sans support ou du support dissolvable, les technologies permettent la fabrication de structures lattices.

Création de dispositifs micro fluidiques

et de Systèmes Lab-on-a-Chip

 

Les dispositifs microfluidiques et les systèmes lab-on-a-chip ont révolutionné plusieurs disciplines scientifiques, notamment en chimie, biologie et pharmaceutique. Ces dispositifs permettent le contrôle et la manipulation précis des fluides à l’échelle microscopique, facilitant ainsi des expériences qui étaient auparavant difficiles, voire impossibles.

L’impression 3D est devenue un outil puissant pour le prototypage et la fabrication rapides de dispositifs microfluidiques. Les chercheurs ont la possibilité de concevoir des micro-canaux, des chambres et des vannes complexes grâce aux techniques d’impression 3D.

Cela ouvre la voie au développement de systèmes lab-on-a-chip personnalisés, parfaitement adaptés aux besoins expérimentaux spécifiques, et contribue ainsi aux progrès dans des domaines tels que la recherche de médicaments, le diagnostic et la bio-analyse. 

Fabrication de modèles anatomiques

 

Les modèles anatomiques sont d’importance capitale dans la recherche médicale, la planification chirurgicale et l’éducation des futurs médecins. Offrant dans l’éducation de la médecine la possibilité aux étudiants d’acquérir une expérience pratique et une compréhension en profondeur de l’anatomie humaine, c’est au sein même des centres hospitaliers que les avantages sont considérables.

En utilisant des données issues de l’imagerie médicale, telles que les scans tomographiques ou les IRM, les imprimantes 3D peuvent produire des reproductions extrêmement précises de l’anatomie d’un patient. Ces modèles sont ensuite utilisés par les chirurgiens pour s’exercer à des interventions complexes, analyser les particularités anatomiques propres à chaque patient et élaborer des plans opératoires d’une précision accrue comme dans cet exemple au sein du CHU de Besançon.

Certaines imprimantes 3D comme l’imprimante 3D J850 Digital Anatomy de Stratasys ont été spécialement développé pour répondre à ce besoin. Imprimant des résines digitales, l’imprimante est capable de reproduire la souplesse ou la rigidité des tissus, vaisseaux sanguins, os et d’en reproduire les sensations, le fonctionnement et les dimensions. Les chirurgiens s’entraînent au plus proche des conditions réelles.

Découvrez nos cas d’applications

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Posez vos questions à nos experts

Appelez-nous dès à présent au 02 30 96 36 84 ou complétez notre formulaire

Contactez-nous
ВП