Gourmet Cazorla : Optimiser les lignes de production grâce à l'impression 3D

Depuis 2003, Gourmet Cazorla fabrique des produits à base de viande. Dans ses installations de Linares, Jaén, elle fabrique plus de 150 saveurs de pâté différentes.

Le volume de production de l’entreprise n’a cessé de croître au fil des ans. À partir de 2022, elle a commencé à étudier comment la technologie 3D pouvait optimiser ses lignes de production. Grâce aux imprimantes 3D UltiMaker et aux scanners 3D Shining, Gourmet Cazorla a non seulement gagné en efficacité, mais aussi en temps et en coûts.

Défi : Fabrication sur mesure de modèles et de pièces détachées

Gourmet Cazorla a démarré en 2003 en tant que petite usine produisant des produits de viande et du pâté. Récemment, l’entreprise a reconnu le potentiel des technologies 3D comme moyen de fabriquer ses propres pièces détachées sans dépendre de fournisseurs tiers.

En outre, l’impression 3D lui a offert la possibilité de créer ses propres modèles uniques. L’entreprise a demandé conseil aux experts de Sicnova concernant l’équipement et les matériaux nécessaires à utiliser dans ses lignes de production.

« Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles pièces à intégrer dans la production. Les technologies 3D ont été rapidement rentabilisées grâce au temps et à l’argent économisés, et nous prévoyons de continuer à les utiliser dans l’usine. » – Juan Alberto Marín, responsable de la maintenance chez Gourmet Cazorla.

 

La solution : L’imprimante 3D UltiMaker S5 et le scanner EinScan SP de Shining 3D

Le producteur de pâté a fait sa première incursion dans le monde de la fabrication additive en achetant une imprimante 3D UltiMaker S5. Il a ensuite ajouté un scanner EinScan SP de Shining 3D pour numériser les petites pièces détachées dont la conception est plus difficile.

Sicnova, revendeur d’UltiMaker, a conseillé Gourmet Cazorla sur l’achat de l’équipement et sur les matériaux d’impression à utiliser grâce à son service d’ingénierie d’application. Depuis, le transformateur de viande utilise le nylon pour imprimer des pièces spécifiques pour ses lignes de production et des pièces de rechange. Occasionnellement, il utilise également du PLA, un matériau plus économique. 

Résultat : 90% d’économies sur les positionneurs de couvercles et des pièces de rechange plus rapides.

Depuis qu’elle a intégré les technologies 3D, Gourmet Cazorla a pu imprimer ses propres positionneurs de couvercles, des pièces de serrage pour fixer les couvercles sur les boîtes de conserve et des peignes d’entrée pour les bandes transporteuses. Elle imprime également des accessoires et des couvercles pour ses machines.

L’impression 3D des positionneurs de couvercles pour les pots de pâté permet de réaliser une économie de 90 % par rapport au coût initial des pièces. Auparavant, l’entreprise commandait ces pièces au fabricant au prix de 1 000 euros l’unité et attendait 20 jours pour les recevoir. Désormais, elle peut produire des pièces de remplacement en trois jours seulement. L’entreprise envisage déjà d’autres applications de l’impression 3D, telles que des garde-corps et des guides pour sa chaîne de production.

Pour Juan Alberto Marín et son équipe, l’impression 3D et la numérisation sont devenues des technologies cruciales pour Gourmet Cazorla. « Avec le temps et l’argent économisés, l’investissement a été rapidement rentabilisé et nous continuerons à l’utiliser pour de nombreux autres projets », déclare Juan Alberto Marín.

Découvrez les solutions Formlabs