FDM / SLA

Bénéfices de l'utilisation conjointes des deux procédés

La fabrication additive est aujourd’hui devenue un outil essentiel pour de nombreuses entreprises dans leur processus de production. Que ce soit pour la réalisation de modèles conceptuels, de prototypages fonctionnels, d’outillages ou même de production série, les procédés d’impression 3D offrent chacun des solutions et des résultats uniques dans de nombreuses applications.

On oppose souvent les technologies dépôt de fil (FDM) et stéréolithographie (SLA) car elles sont les plus populaires du marché. Ces deux techniques ont été adaptées à l’utilisation industrielle, sont devenues plus abordables et plus faciles à utiliser tout en améliorant considérablement leurs puissances. SLA et FDM disposent, chacune, d’avantages et d’inconvénients. Mais bien loin de les confronter, nous avons souhaité vous démontrer leur complémentarité dans vos applications industrielles.

En tant qu’utilisateur de FDM, Cylaos vous propose d’agrandir votre parc machine en profitant d’une réduction de 400€ sur la nouvelle imprimante SLA Form 3 Formlabs

Avantages de l’utilisation conjointe des procédés

Améliorer la finition de surface

Avec les imprimantes FDM, l’application des filaments couche par couche entraîne irrémédiablement une légère pression et donc un effet de strie lorsque les hauteurs de couche sont supérieures à 50 microns. Dans certains cas d’application, l’aspect de la pièce n’est pas primordial mais cette caractéristique ne doit pas être une contrainte dans votre processus.

Dans le cas de la stéréolythographie, aucune compression n’est exercée entre les couches. La résine liquide durcit de manière homogène sous la chaleur du laser ou du rayon UV. Ainsi, ce procédé est reconnu pour ses détails fins et précis.

Gagner en finesse d’impression

L’impression FDM est contrainte par le diamètre de la buse de l’imprimante. La largeur des couches ne peut pas descendre en dessous de 0.25mm. Grâce à la finesse du laser, les imprimantes SLA ne sont pas soumises aux mêmes contraintes. Il est alors tout à fait possible d’imprimer des parois très fines. La technologie SLA est d’ailleurs utilisée en joaillerie pour remplacer la cire perdue. Pour les détails très fins, il est donc essentiel de privilégier cette dernière.

Le + : Par sa finesse, l’impression d’une pièce en résine peut être plus longue. Mais en combinant les deux technologies, il est possible de réduire considérablement le délai. Sur la pièce présentée à gauche, le boitier est imprimé en FDM et son contenu, aux détails plus fins, en SLA.

Diversifier ses matériaux

Les imprimantes 3D dépôt de fil fonctionnent avec une large gamme de thermoplastiques standards, comme l’ABS, le PLA et leurs variantes. Les matériaux d’ingénierie (Nylon, PETP, PA, TPU) ainsi que les thermoplastiques haute performance comme le PEEK ou le PEI, sont également disponibles.

Les résines ont l’avantage d’avoir de nombreuses formules différentes. Elles offrent une vaste gamme de propriétés optiques, mécaniques et thermiques correspondant aux thermoplastiques standards utilisés en ingénierie et dans l’industrie. Ainsi il est possible d’imprimer des matériaux mous, durs, transparents, calcinables ou encore chargés en verre ou céramique.

Allier imprimante FDM et SLA ouvre ainsi une gamme de matériaux plus large aux propriétés variées.

 

 

 

Diversifiez votre parc d’imprimante et gagnez en productivité

Convaincus des avantages multiples de l’utilisation combinée des deux technologies au sein de votre entreprise, Cylaos propose aux détenteurs d’imprimantes FDM une OFFRE EXCEPTIONNELLE :

400€ DE RÉDUCTION POUR L’ACHAT D’UNE IMPRIMANTE 3D FORMLABS FORM 3 ou FORM 3L

 

PLUS D’INFORMATION

ВП
FERMETURE ESTIVALE 2022

Cylaos sera fermée du 6 au 21 Août

Pas d'expédition durant cette période

Belles vacances à tous !

X